La réalité et l’imaginaire se mélangent ♪
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 They're coming to take me away, ha ha ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fonda (beaucoup) légèrement schizo ♥



Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : *sort un couteau de sa poche et fixe le lecteur*
Humeur : MOUHAHAHAHAHA
•Fiche: http://happy-world.azureforum.com/t7-they-re-coming-to-take-me-away-ha-ha

MessageSujet: They're coming to take me away, ha ha ♪   Ven 29 Juin - 22:08


« Who I am? »



Prénom : Flippy ~

Âge : 19 ans ~

Situation : Ah, pas grand chose je dois dire. Ah part le fait qu'il soit militaire, pas de famille, pas vraiment d'ami, et encore moins d'amour.

But dans la vie : ...s'intégrer?

Animal : Nounours ♥

Autre : Allergique aux arachides ~



Mental
Flippy? Il est adorable! Très serviable, toujours à proposer ses services! Quoi? Vous n’êtes pas d'accord? Bon, c'est vrai, il est un peu maladroit... et naïf, aussi. Mais si gentil, avec tout le monde! Tout le monde, sauf une certaine personne avec de certains cheveux bleus, avec un certain masque rouge, se prenant pour un héros. Enfin passons! Ou continuons, plutôt. Flippy ne ferait pas de mal à une mouche, je vous assure! Il n'aime pas la violence, c'est quelque chose qu'il n'aimera jamais. Il est très peureux, ce qui est plus qu'étrange en raison de son métier. Mais bon, à ce qu'il parait, son entrée dans l'armée était une erreur. Je vous ai dit qu'il n'aime pas la violence? Oui? C'est que la simple vu d'une tache rouge lui fait perdre connaissance vous savez. Enfin... Perdre connaissance est un bien grand terme... disons plutôt que Flippy n'est plus le même. Tout ce qui pourrait avoir un rapport plus ou moins proche avec la guerre ou autre forme de violence l'horripile, le stresse. Au point de le faire changer de personnalité, radicalement.

Parlons donc de cette deuxième personnalité, que nous appellerons Fliqpy. Fliqpy est l'exacte opposé de Flippy. Sadique, psychopathe en tout point... et terriblement doué pour le combat. Que ce soit à l'arme blanche ou à l'arme à feu, avec des explosifs ou même à main nues. Agrafeuse, casseroles, et même une fleur, tout ce qui lui tombe sous la main peut servir d'arme meurtrière. Enfin, il n'utilise que très rarement des armes ayant la capacité de tuer en un coup... Fliqpy préfère faire souffrir ses victimes, c'est tellement plus... intéressant...? Plus de soixante personnes ont trouvé la mort à cause de lui. Hum? Non, il n'a jamais été arrêté. A croire que la police d'ici ne s'attaque qu'aux petites frappes comme Shifty et Lifty... Ou peut-être que le simple fait d'appartenir à l'armée suffit à le protéger? Cela dit, il est vrai que tout cela reste un mystère bien épais. Enfin, nous nous écartons de notre sujet principal. Je vous déconseille vivement de croiser ce côté de notre sujet. Il est juste... effrayant. Une fois réveillé, Fliqpy ne se rendormira pas avant d'avoir liquidé tout le monde dans un périmètre de trois kilomètres (j'exagère? A peine ~~~ ). Enfin si, il y a bien une chose qui peut faire revenir Flippy à la raison. C'est de l'eau. Un sot d'eau dans la figure, et vous êtes sauvé! Gardez bien cela à l’esprit.

Le pire, c'est que la plus part du temps, Flippy ne se rend même pas compte de ce qu'il fait. Il est bien sous traitement, il voit des spécialistes (non, pas Lumpy, non), mais rien n'y fait. Ses troubles émotionnels ne disparaîtront visiblement jamais.

En conclusion? Pour votre bien, et même votre vie.... jamais, ne jamais trainer avec Flippy, car l'autre n'est pas loin ~

...Vous pensiez que c'était fini? EH BAH NOOON! *sort* *revient* J'ai oublié de noter les quelques points communs entre Flippy et Fliqpy. Tout d'abord, ils fument (parlons de Flippy et de son double comme s'il s'agissait de deux personnes bien différentes). Aucun des deux n'aime Spl***** et tout deux ont le sommeille plus ou moins lourd, tout est relatif ~
Physique
Flippy est facilement reconnaissable, grand, la musculature tout juste bien dosée... un minimum imposant, en somme. Il a l'apparence d'un jeune adulte aux cheveux courts, verts et en bataille. ...oui, verts! Je vous assure que c'est naturel, et qu'il n'y a rien de chimique dans les cheveux de Flippy. Enfin continuons... Le sourire aux lèvres, Flippy aborde souvent une mine joyeuse, émable, presque infantine. Sinon, rien de plus à dire sur son visage... ah, si, quand même, ses yeux. Les yeux de Flippy ressemblent à deux émeraudes, que vous pourrez peut-être voir animées par une étrange lueure jaune et malsaine dans certains moments de folie. Moments où l'on voit le feu assassin dans ses yeux. Moments de folie? Ah, oui... Si Flippy est toujours le sourire aux lèvre, l'Autre est... ah, certes, il sourit aussi... mais... d'un sourire plus... carnassier? ...sadique? ...psychopathe? ...fou? Tellement de mots pourraient convenir...

Les habitudes vestimentaires de Flippy sont relativement simples. Toujours... Il porte toujours les mêmes choses. Un débardeur noir, ainsi qu'une veste de camouflage kaki, rarement fermée jusqu'au col et dont les manche sont la plus part du temps retroussées aux coudes. Des mitaines noires habillent ses mains. Un pantalon de la même couleur que sa veste et des bottes noires, ainsi qu'une ceinture suffisent pour le bas. Flippy ne se sépare jamais des deux plaques d'identification qui pendent à son cou, en même temps, il n'a pas vraiment le choix. Il ne faut pas oublié non plus son képi, calot... je ne sais plus comment ça s'appelle... alors disons couvre-chef, qu'il se trimbale partout ~ ♪


Test RP
Vous vous promenez tranquillement, soudain pour une certaine raison, votre double prend le dessus. Que se passe-t-il alors ?

C'était une belle journée, pourtant...

C'était un jour de repos pour toi. Tu te levais tôt ce matin, pourtant tu t'étais dit que tu dormirais pour une fois, mais rien à faire... Tu n'arrives pas à dormir plus de cinq ou six heures par nuit. C'est étonnant d'ailleurs, tu n'arrives pas à dormir la nuit, mais le jour, tu t’endors souvent à ton poste, par manque de sommeille. Bref, à quatre heures du matin, tu étais déjà parfaitement réveillé. Le Soleil, lui, semblait plus fainéant que toi, il ne se lèverait pas avant six heures et demi, voir sept heures. Pendant que tu te préparais, tu pensais à ce que tu ferais pendant la journée. Une longue et belle journée ensoleillée, d'après la dame de la météo. Tu étais soulagé, aujourd'hui, tu n'aurais pas à te promener avec une arme. Cette grande mitraillette, elle te stresse. En plus, tu fais peur aux civils avec. Tu ne pris donc avec toi que ton habituel couteau de chasse, dissimulé à ta ceinture. Tu ouvris la porte et sortis dehors, sur le palier, allumant une clope. Histoire d'absorber ta dose quotidienne de nicotine, en somme. Il faisait toujours nuit, mais déjà l'air était lourd, chaud, et pas un poil de vent, en plus...

Cinq heures. La nuit était encore là, bien que de moins en moins sombre. Tu avais finalement décidé de trainer un peu en ville, pour te dégourdir les jambes avant de choisir une quelconque activité. Tu écrasais le mégot de cigarette par terre avant de fermer la porte d'entrée à clé. Le regard dans le vide, tu marchais en direction du centre-ville. Il n'y avait pas un chat dans les rues, à cette heure ci. Enfin, à part quelques jeunes sortant de boites, qui prenaient d'ailleurs bien soin de t'éviter en remarquant ton uniforme. Finalement, tes pas te menèrent au parc de la ville; vaste, paisible et agréable. Oui, un bon endroit pour attendre le Soleil. Tu marchas longuement sur les chemins en terre, pour au final trouver un banc, à côté d'un arbre. Tu t'y assis donc, écoutant les divers bruits de ce petit bout de nature qui t’entourait. Derrière les arbres, et les immeubles, persistait un fine lueur orangée. La nuit n'allait pas tarder à laisser place a l'aurore, et ainsi commencerait une nouvelle journée. Le bleu nuit se teintait de lueurs rougeoyantes, laissant peu à peu place à l'azure. Les oiseaux se réveillaient, chantant une douce mélodie transportée par la fine brise du printemps. La ville commençait à bouger, des bruits de moteurs se distinguaient au delà des arbres. Le parc se remplit quelque peu. Des enfants passaient devant toi, en jouant. Tu penchas la tête en arrière, regardant le ciel. Il n'y avait aucun nuage. La dame de la météo avait raison, une journée dégagée et chaude. Puis tu fermas les yeux, le sourire aux lèvres, profitant de chaque minute, de chaque seconde, de chaque instant. Les heures passèrent ainsi.

Dix heures. Tu n'avais pas bougé. L'ombre de l'arbre à côté de toi dansait sur ton visage, laissant passer une dentelle de lumière. L'endroit était bien moi calme que lorsque tu es arrivé, les bruits de la ville étaient de plus en plus présents, et les enfants de plus en plus bruyants. Enfin qu'importe, tu peux faire abstraction de tout cela, et rien n'a changé depuis. Au long de ces trois dernière heures, tu es resté tout seul sur le banc. Personne n'a osé s'assoir à côté de toi... Tu n'as pas ton arme avec toi aujourd'hui, pourtant... Ton uniforme suffit à intimider les civils, visiblement. Ils doivent se demander ce que tu fais là, aussi. Enfin après tout tu as l'habitude. Ton regard se tourna une deuxième fois vers le ciel, maintenant d'un magnifique bleu céleste. Le Soleil brillait... La dame de la météo avait raison, aujourd'hui était une journée chaude. La tranquillité... Si seulement le monde pouvait être en paix, vivant dans la tranquillité et la douceur. Un monde imaginaire... Tu y voyages parfois, durant tes courtes nuits. Tout cela te donne presque envie de dormir... Mais un bruit attire ton attention; un sirène. Une sirène de police, apparemment. Elle semblait ne pas être très loin, juste à la sortie du parc. Tu voyais d'ailleurs tout le monde s'en aller dans la direction opposée. Tu serais bien allez voir ce qu'il se passait, mais repensant à ta journée de repos, tu fis mine d'ignorer haut parleurs, sirènes et autre... mais ta curiosité fut plus forte que ton désire de tranquillité. Alors tu te redressas, te levas du banc et te dirigeas vers la source de ce brouhaha désagréable.

Dix heures et quart. Tu arrivais à la sortie du parc. Grande fut ta surprise lorsque tu remarquas l’attroupement de policiers devant une bijouterie. Un vol? Sans doute. Afin d'en savoir un peu plus, tu pris la décision de demander ce qu'il se passait. Tu t'approchas d'un des policiers, qui ne se gêna pas pour te dire de dégager. Il se ravisa cependant bien vite lorsqu'il remarqua ton appartenance à l'armée. Tu appris qu'il s'agissait d'un vole à main armée, et d'une prise d'otages. Tu fronçais légèrement les sourcils, les preneurs d'otages sont réellement de la pire espèce, des lâches qui utilisent des personnes sans défense pour assurer leurs arrières. Tu serais bien intervenu, mais que pouvais-tu faire? Toi, seul, et armé d'un simple couteau de chasse? Tu cherchas tout de même à savoir leur nombre. La réponse te surpris quelque peu. « Un seul ». C'est la réponse que l'on t'a donné. Tu aurais bien posé d'autres questions, mais voilà, avant même que tu ne puisses formuler une autre phrase, ton attention fut retenue par les hauts-parleurs. Tu ne compris pas un mot, le mec à l’intérieur du camion devait manger son micro... Tout les regards -y compris le tien- se dirigèrent vers la porte de la boutique. Elle venait de s'ouvrir, laissant place au voleur. Il tenait un otage d'une main, un couteau placé sous la gorge. L'otage en question n'était qu'une fillette d'à peine sept ans, elle pleurait, appelant sa maman... De l'autre main, le malfrat tenait un revolver, traçant un demi-cercle avec son bras, visant à tour de rôle les policiers présents. Il menaçait de tirer. Quelle situation stressante...


Dix heure et demi. Étrange hasard ou non, le viseur du revolver ennemie s'arrêta sur toi. Le criminel hurla une phrase du genre «Vous avez ramené l'armée, conards?! ' faites quoi que ce soit et j'bute l'otage!! ». L'arme braquée sur toi te stressait d'avantage de seconde en seconde. Ton regard s'est mis à vaciller, ta respiration devenait de plus en plus bruyante. S'en suivit un douloureux mal de tête. Tu manquas de perdre l'équilibre, t'appuyant de justesse sur la voiture qui se trouvait à côté de toi. Tu plaquas tes deux mains sur tes tempes, essayant de calmer la douleur, le stresse... Le policier en face de toi te demanda se qu'il n'allait pas, mais rien, tu n'entendis rien. Juste un horrible bourdonnement, que tu commençais à bien connaître... Au bout de quelques secondes, le mal de tête se dissipa, tes mains descendirent progressivement au niveau de ta ceinture, l'une d'elles attrapant le couteau de chasse. Ton visage fut déformé par un sourire carnassier, et tes émeraudes étaient teintées de folie... Non, cette personne, ce n'est plus toi... C'est l'Autre. Cet hommes, qui te ressemblait tellement physiquement, se dirigea vers le voleur. Ce dernier pointait son arme vers toi, prononçant des phrases incompréhensibles. Il tremblait, il était stressé, et n'arrivait plus à viser quoique ce soit. Il tira plusieurs fois, à en vider son chargeur. Plusieurs fois les balles l'ont frolés, mais jamais ne faisaient mouche. L'Autre continuait d'avancer, jusqu'à arriver juste devant le criminel. Il regarda ce dernier en souriant, le visage sombre, les yeux luisants tels deux billes en or. La malfrat se mit soudainement à cracher du sang. L'Autre retira de la gorge du type en noir son couteau de chasse. Du sang gicla sur son visage. Les policiers regardaient la scène, hébétés. Quand à l'otage, elle était terrifiée. Toi, tu étais loin de tout cela, en quelques sorte, tu dormais... L'Autre commença un découper le criminel, riant d'une façon malsaine et terrifiante, à la limite du psychopathe. Une dissection digne du plus brutale des bouchers. Les murs se recouvraient de taches rouges, une marre écarlate commença à prendre forme. Tout était devenu sang... L'un des policiers vint voir l'auteur de ce carnage, lui demandant d'arrêter, que c'était fini... Le concerné regarda le flic, toujours cet affreux sourire aux lèvres, et tout se passa très vite... Une autre marre écarlate, un pluie de coquelicots...

Onze heures. Il pleuvait. Tu étais là, au milieux d'un champs de bataille... Un champs de bataille... un champs de carnage, en plein centre-ville. Tu tenais dans tes bras cadavre d'une fillette d'à peu près sept ans... Sa robe blanche tachée de rouille... Tu pleurais. Tu pleurais pour tout ces morts. Le ciel était d'un bleu pastel, grisé par quelques nuages voyageurs. Et il pleuvait... finalement, la dame de la météo s'était trompée...

C'était une belle journée, pourtant...



« Être dans le vent : Une vocation de feuille morte »
Prénom : [ERREUR 404]
Puff : Kami-sama o/
Âge : 14 bougies sur le dernier gâteau ~

Comment tu as connu le fofo?
D'après toi? :,D
Comment tu trouves le forum?
Génial! *sort*
Des idées pour l’améliorer?
Eh, oh, c'est moi qui pose cette question!
Tu as lu le règlement?
non, je l'ai écrit o/
Tu aimes les frites?
Ouais, sans ketchup \o/
C'est quoi ta couleur préférée?
Le rouge ♥ *non non, ce n'est pas une blague*
C'est ton dernier mot?
Oui Jean-Pierre!

Codes by Flippy de Happy World


Dernière édition par Flippy le Lun 2 Juil - 13:52, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Sadist Admin, a Racoon Admin ♥



Messages : 54
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 23
Localisation : Derrière toi, trop tard je suis déjà parti ♪
Humeur : Keheheheh ~
•Fiche: http://happy-world.azureforum.com/t6-the-twin-s-thief-racoon-the-sadist-bro

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Dim 1 Juil - 16:33

J'aime j'aime j'aime ♥♥♥

Comment ça des petites frappes ?!

So, je te donne ton petit sujet test ~

Vous vous promenez tranquillement, soudain pour une certaine raison, votre double prend le dessus. Que se passe-t-il alors ?

Voilà ♪ Si ça ne te conviens pas, dis le Nours !



Un peu de musique ? Enjoy !:
 
Click pour leur permettre de grandir ! Ils ont besoin de toi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fonda (beaucoup) légèrement schizo ♥



Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : *sort un couteau de sa poche et fixe le lecteur*
Humeur : MOUHAHAHAHAHA
•Fiche: http://happy-world.azureforum.com/t7-they-re-coming-to-take-me-away-ha-ha

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Dim 1 Juil - 16:55

    Merci ~ x3

    Ouais, une petite frappe, toi et ton baka de frère êtes de petites frappes ♥

    Pour le sujet test, c'est parfait, je l'écris ce soir normalement ♪







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Racoons Twins Admin



Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 21
Localisation : Avec Shifty =3
Humeur : Je peux dormir ? u_____u

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Dim 1 Juil - 16:58

Alors là, alors là !

Je vais porter plainte contre toi michant nounours vert ! D8 T'as pas le droit de nous traiter de petites frappes ! Moi j'ai déjà piqué des bonbons à un gosse de 2 ans alors tu te tais ! D8

Sinon, très belle fiche ^^ Continue bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fonda (beaucoup) légèrement schizo ♥



Messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2012
Localisation : *sort un couteau de sa poche et fixe le lecteur*
Humeur : MOUHAHAHAHAHA
•Fiche: http://happy-world.azureforum.com/t7-they-re-coming-to-take-me-away-ha-ha

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Lun 2 Juil - 13:43

    Oh my God, j'ai peur de toi maintenant Lifty ♥

    Sinon merci, et... j'ai fini \o/









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Sadist Admin, a Racoon Admin ♥



Messages : 54
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 23
Localisation : Derrière toi, trop tard je suis déjà parti ♪
Humeur : Keheheheh ~
•Fiche: http://happy-world.azureforum.com/t6-the-twin-s-thief-racoon-the-sadist-bro

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Lun 2 Juil - 13:48

Je le dis ou pas ?
Ouai aller !

C'EST TROP DE LA BOULETTE !


Tu es validée XD


Un peu de musique ? Enjoy !:
 
Click pour leur permettre de grandir ! Ils ont besoin de toi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Racoons Twins Admin



Messages : 29
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 21
Localisation : Avec Shifty =3
Humeur : Je peux dormir ? u_____u

MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   Lun 2 Juil - 13:56

Bravo !

C'est une belle histoire tragique ! x)

Pov' fifille ... Pis la dame météo c'est une cruche, faut pas l'écouter u___u

Joke ! XDDDD Bref, bah t'es valiboul' fonda 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: They're coming to take me away, ha ha ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

They're coming to take me away, ha ha ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy World :: 
VOTRE PERSONNAGE
 :: Présentation :: Happy Présentation ♪ :: Okay √
-